:: Administration :: Les règlements & informations :: Intrigues & évènements Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Intrigue n°1 - Mon adjoint déteste ce que j'affectionne

avatar
Kurima Hana
Messages : 72
Date d'inscription : 01/11/2016
Age : 25

Fiche d'informations
Âge: 24 ans
Nom du dragon: Choumara
Pouvoir partagé:
Lun 28 Nov - 2:28




Mon adjoint déteste ce que j'affectionne
Feat Aihiko Yamada

Maintenant que le château d’Oiron avait connu les modifications nécessaires pour qu’on puisse l’appeler une école, j’avais entamé mon installation et commencé à préparer les formalités pour que cet établissement puisse fonctionner. Pour cela, il allait me falloir un peu d’aide. Cette pensée me fit commencer le recrutement pour quelques postes plus tôt que je l’avais pensé. Je distribuai donc des annonces et en mis sur Internet. Malheureusement, cela se limitait au monde entier. Choumara, voyant mon embarras, commença à annoncer l’annonce de la prochaine ouverture aux dragons qu’elle connaissait et d’autres. J’eus ainsi bientôt quelques noms qui me furent donnés, mais la plupart me semblaient bien jeunes pour le moment pour devenir professeurs. Pour d’autres, ce n’était pas le cas et je pus les mettre à part. Pourquoi ne pas les avoir contactés tout de suite ? La première raison était que je souhaitais avant toute chose prendre le temps de me renseigner. Mais, aussi, quelqu’un vint me trouver. Il était un homme grand, mince et brun. Il portait des lunettes dont les branches étaient cachées par quelques mèches. Son apparence distinguée me montrait qu’il était certainement fait pour le travail de bureau et son air asiatique me soufflait qu’il devait avoir des origines proches des miennes. Choumara, alors que j’invitai le nouvel arrivant à s’assoir, me fit savoir qu’il était lié à un dragon mais que leur osmose était… déplorable malgré le stade de vie de la créature. Je devais avouer que, même en sachant cela, je ne voulais pas forcer les choses. Je ne savais pas s’il avait conscience du lien et ne voulais pas brusquer les choses.
Alors, quand il fut installé en face de moi je lui dis avec un sourire avenant :

- Alors, Monsieur… Yamada, c’est ça ? Quelle est la raison de votre venue ici ?

Certainement me l’avait-il déjà communiquée, par mail ou téléphone, mais je devais avouer que je ne m’attendais alors pas du tout à sa visite. Je n’avais même plus aucun souvenir qu’il m’ait parlé de quelque chose du genre avant que je le rencontre au portail. J’allais réellement avoir besoin d’une hôtesse d’accueil et d’un(e) secrétaire ! En attendant, j’étais prête à écouter ce qu’il avait à me dire, prête à m’excuser si jamais je l’avais oublié. Il était inconvenant de ma part ; ou de  quelqu’un d’autre, de maltraiter ainsi des rendez-vous.

(c) Hana sur Académie Oonagh

_________________


avatar
Akihiko Yamada
Messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 27
Lun 28 Nov - 17:57



Je déteste ce que la directrice affectionne
Feat Kurima Hana

Akihiko prit une bonne inspiration avant de pénétrer l'enceinte du château. On ne savait pas ses intentions, la preuve, le monstre qui gardait les lieux le laissait entrer. Autant il détestait Tarasque, autant il bénéficiait d'avantages extraordinaire. Imaginez avoir la vue d'un satellite et tout voir dans les moindres détails. Les yeux de Tarasque l'avait mené jusque dans un trou perdu de la France, le terrier de ces créatures et de ceux qui les adulaient. Il l'avait trouvé avant quiconque d'autre! Lui! Un japonais! S'il jouait bien ses cartes, il serait admis dans les lieux. Il avait observé l'endroit depuis des semaines, ainsi que la directrice. Ses contacts lui avaient révélé son identité, Kurima Hana, une japonaise de très bonne famille. Cela allait déjà rendre l'approche plus facile. Pour l'occasion, il décida de mettre son plus bel habit cravate... Ouais, pas le noir. Non, ça faisait trop salon mortuaire. Il opta pour le même style, mais en bleu nuit. Le bleu met les gens en confiance paraîtrait-il. Les cheveux bien peignés, les dents bien blanches et une subtile eau de cologne.

Il adressa son plus beau sourire à la directrice. Cette dernière lui demanda la raison de sa venue. Directrice de l'académie et si peu organisée? Ça commençait mal, ça... Cependant, il garda son masque avenant. Tarasque était à sa juste place, c'est à dire à des kilomètres de lui et il ne voyait pas la créature liée à la jeune femme. Tant mieux.

- Il y a un moment que Tarasque observe les lieux. Un endroit qui abrite les dragons et les humains... Je n'avais jamais rien vu de tel. Yamada Akihiko, se présenta-il en s'inclina.

Il se releva toujours avec une attitude avenante.

- Je viens offrir mes services.

(c) Hana sur Académie Oonagh

avatar
Kurima Hana
Messages : 72
Date d'inscription : 01/11/2016
Age : 25

Fiche d'informations
Âge: 24 ans
Nom du dragon: Choumara
Pouvoir partagé:
Mar 29 Nov - 1:09




Mon adjoint déteste ce que j'affectionne
Feat Aihiko Yamada

L’homme avait nommé son dragon « Tarasque ». Cela n’avait rien de draconique et c’était un peu inquiétant. Je gardais cependant une certaine impassibilité devant ses dires bien que je ne perdisse en rien mon sourire, attendant patiemment qu’il réponde à ma question. Il était d’autres détails qui ne me laissèrent pas indifférente. Son pouvoir, puisque j’imaginais que c’était grâce à cela qu’il m’avait observée, pouvait s’avérer utile. Cependant, j’avais peur qu’il ne brise la vie privée d’autrui à cause de cela. Des semaines qu’il observait l’académie ? Alors que je n’avais pas encore mis les annonces à ce sujet ? C’était réellement étrange…

- Je viens offrir mes services.

Voilà qui était intéressant. Je voulais cependant être certaine de savoir à quel poste je pouvais le placer et à quel point je pouvais lui faire confiance. J’étais gentille mais pas stupide. Du coup, et me rappelant qu'il m'avait vaguement dit dans un mail qu'il voulait postuler à l'académie, je lui répondis :

- Fort bien. Avez-vous un CV à me confier ? Après tout, les postes ne manquent pas ici. Puis, il est quelques questions que j’aimerais vous poser à propos de la spécialité de cette académie.

Je fis une légère pause, attendant qu’il soit prêt à écouter ce qu’il pensait et prenant le document demandé s’il l’avait. Je ne voulais pas paraître impolie, mais il m’était nécessaire d’avoir des réponses. Puis, avoir une idée plus précise de son pouvoir ne serait alors pas de refus. J’avais eu confirmation de ses origines pareilles aux miennes avec son accent et ses mimiques.
Lorsqu’il m’eut donné ma réponse, je lui demandai avec plus de sérieux encore qu’auparavant :

- A quel point protégerez-vous cet endroit ? Seriez-vous capable de demander l’aide de votre dragon pour m’aider dans ma tâche de réunir ici les humains liés afin de les protéger ?

Je ne savais pas ce que j’espérais. Je ne savais même pas si ce que je demandais était viable. Mais une chose était certaine : j’espérais réellement avoir à mes côtés une personne qui aurait le même point de vue que moi. Malheureusement, je sentais que le simple fait que cet homme nomme son dragon « Tarasque » était de très mauvais augure. Puis… était-ce moi, ou alors je ressentais de la tension au-delà de cette pièce ?

(c) Hana sur Académie Oonagh

_________________


avatar
Akihiko Yamada
Messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 27
Mar 29 Nov - 3:31



Je déteste ce que la directrice affectionne
Feat Kurima Hana

La jeune femme l'écouta patiemment avant de lui répondre d'un ton posé.

- Fort bien. Avez-vous un CV à me confier ? Après tout, les postes ne manquent pas ici. Puis, il est quelques questions que j’aimerais vous poser à propos de la spécialité de cette académie.

- Bien entendu, Kurima-san, lui dit-il en lui tendant l'enveloppe, la tenant à deux mains tel que le voulait le protocole japonais. Ce n'était pas parce qu'il était en France qu'il allait laisser tomber ses habitudes.

Akihiko était venu préparer. Il avait dit à ses employeurs qu'il avait trouvé une piste. Bien sûr, il ne mentionna pas Tarasque, il n'était pas fou. Pour infiltrer l'académie, il eut des fausses références. Ses études étaient mentionnées et véridiques ainsi que ses talents, mais son C.V montrait qu'il travaillait pour une simple compagnie pharmaceutique comme sous-directeur, rien à voir avec sa position au gouvernement. La recette pour un mensonge crédible est d'y mélanger de la vérité. Après un certain temps, on finit par croire à son rôle.

- A quel point protégerez-vous cet endroit ? Seriez-vous capable de demander l’aide de votre dragon pour m’aider dans ma tâche de réunir ici les humains liés afin de les protéger ?

Akihiko conserva son sourire sympathique.

- Autant que je si je protègerais mon pays, Kurima-san. Le rôle de Tarasque est d'être mes yeux. Je pourrai trouver avec aise les gens comme nous et les amener ici. Personne n'est au courant pour ce lieu pour les dragons.

Ce qui était vrai... Pour le moment. Il fallait assurer sa position dans ce château avant de commencer à agir.

- Avec les yeux de Tarasque et mon expérience, je crois que nous ferions de bons... associés?, dit-il, remontant ses lunettes.

Voilà ce qu'on appellait une offre à ne pas refuser. Akihiko se sentait particulièremenr confiant.

(c) Hana sur Académie Oonagh

avatar
Kurima Hana
Messages : 72
Date d'inscription : 01/11/2016
Age : 25

Fiche d'informations
Âge: 24 ans
Nom du dragon: Choumara
Pouvoir partagé:
Lun 12 Déc - 17:54




Mon adjoint déteste ce que j'affectionne
Feat Aihiko Yamada

Cet homme qui laissait supposer qu’il était honnête et sympathique laissait en moi un sentiment de mal-être sans que je puisse réellement en définir la cause. Mais je ressentis comme une colère qui ne venait pas de moi quand il eut prononcé le nom « Tarasque ». Il allait falloir que je vérifie ce nom, mais il me semblait que quelque chose se cachait sous celui-ci. Après tout, sans cela, il n’y aurait pas de tels sentiments.
Mes questions ne déstabilisèrent aucunement l’homme qui me faisait face. Il était sûr de lui, ce qui n’était pas fait pour me rassurer. Quant à sa réponse, elle me laissa une vague appréhension :

- Autant que je si je protégeais mon pays, Kurima-san. Le rôle de Tarasque est d'être mes yeux. Je pourrai trouver avec aise les gens comme nous et les amener ici. Personne n'est au courant pour ce lieu pour les dragons. Avec les yeux de Tarasque et mon expérience, je crois que nous ferions de bons... associés ?

Malgré mes sentiments et émotions négatifs, je ne perdis aucunement mon sourire. Au contraire, je fermai un instant les yeux pour me reprendre, ne pas me laisser aller par eux. Choumara en profita pour tenter de communiquer avec celui qui se faisait appeler « Tarasque », sans obtenir la moindre réelle réponse. La seule chose qu’elle parvint à savoir c’était son sentiment par rapport à ce nom qui ne serait pas le sien. Un menteur ? Non. Ce devait être autre chose.

- Je vais être franche avec vous, fis-je avec douceur comme pour ne pas froisser cet homme aux airs confiants, j’ai la forte impression que vous et votre dragon avez des difficultés. Ne connaissant pas votre dragon et le mien ne parvenant pas à communiquer avec lui, je ne m’avancerais pas à son propos.

Lentement et avec grâce, je me levai pour aller vers une des bibliothèques pour y chercher un grimoire. Tous ceux présents là avaient l’air d’être extrêmement anciens et, mine de rien, c’était le cas. J’étais parvenue à mettre la main dessus grâce à Choumara et Oonagh. Grâce à eux j’avais appris bien plus sur les dragons que ce qu’ils avaient pu m’en dire eux-mêmes.

- Mais il me semble que vous ne comprenez pas réellement ce que sont les dragons. Que savez-vous à leur propos ? Que représentent-ils pour vous ?

Je me doutais bien qu’il ne serait pas sincère ou simplement très vague, mais je préférais attendre sa réponse avant de lui donner le fond de mes pensées, mes connaissances et ce qu’on pouvait nommer les rudiments de la culture draconienne. En tous les cas, je préférais faire ainsi au lieu de le laisser avec de fausses idées. Le fait était que la communication entre eux n’était pas bonne. On le voyait par sa façon de parler de son partenaire, lui donnant un rôle alors que c’était un partage. Celui des capacités que possédait le dragon. Le sien était capable de bien plus que de lui prêter sa vue !

(c) Hana sur Académie Oonagh

_________________


avatar
Akihiko Yamada
Messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 27
Lun 26 Déc - 5:19



Je déteste ce que la directrice affectionne
Feat Kurima Hana

Extérieurement Akihiko conservait son sourire, ne désirant pas perdre la face et tout foutre en l'air. Oh mais cette directrice... Il l'aurait étouffée! Ne pouvait-elle pas être la typique naïve et bête!? Elle l'était pour croire en ces monstres mais pas en lui, un représentant de son espèce? Cette Kurima avait le don de poser les questions qui fâchait, mais s'il perdait son sang froid, c'était fini. Il allait être la honte du pays!

- Je vais être franche avec vous, j’ai la forte impression que vous et votre dragon avez des difficultés. Ne connaissant pas votre dragon et le mien ne parvenant pas à communiquer avec lui, je ne m’avancerais pas à son propos.

Allait-elle faire la conseillère? Le prenait-elle de haut? Elle était quelque peu plus jeune que lui, il en était certain. D'où sortait-elle son "expertise" ? De ses bouquins de fantaisie?

- Mais il me semble que vous ne comprenez pas réellement ce que sont les dragons. Que savez-vous à leur propos ? Que représentent-ils pour vous ?

Oh, mais il les comprenait très bien... Il savait ce dont ces créatures étaient capables. Jamais il ne les accepterais... Jamais!

Akihiko retira ses lunettes fermant les yeux un moment.

- Je n'ai que peu de contact avec eux si vous voulez tout savoir. Je n'ai sans doute pas votre... savoir. Je ne suis lié à Tarasque que depuis récemment.

Il avait presque craché ses paroles, mais il se reprit, remettant ses lunettes en reprenant son sourire.

- Sans doute n'êtes-vous pas infaillible non plus, Kurima-san. Vous connaissez ou croyez connaître les dragons. Moi... Je me fis aux faits. À mon expérience et ce que je vois. Je ne lis pas les textes anciens. Il ne m'intéresse guère de lire ce que des personnes décédés disent d'eux, je me fierai à mon jugement. Qui sait... J'en écrirai peut-être un ouvrage avec mes propres données. N'allez pas croire que je suis froid. Je me considère plus carthésien, logique.

Il avait dit cela sur son ton le plus poli possible avant d'écraser son orgueil.

- Je me fie à vous pour apprendre... Et tout comme vous m'apprendrez, sans doute apprendrez vous de moi. Deux idéologies et types de personnalité ne peuvent-elles pas oeuvrer main dans la main?



(c) Hana sur Académie Oonagh

avatar
Kurima Hana
Messages : 72
Date d'inscription : 01/11/2016
Age : 25

Fiche d'informations
Âge: 24 ans
Nom du dragon: Choumara
Pouvoir partagé:
Mar 10 Jan - 16:35




Mon adjoint déteste ce que j'affectionne
Feat Aihiko Yamada

En me tournant vers lui, le grimoire dans mes bras, je vis que mon interlocuteur avait pris un air grave en ôtant ses lunettes. Avais-je touché un point sensible ? C’était fort probable, mais je ne retirerais pour rien au monde mes paroles. Je l’écoutai simplement en retournant lentement derrière mon bureau :

- Je n'ai que peu de contact avec eux si vous voulez tout savoir. Je n'ai sans doute pas votre... savoir. Je ne suis lié à Tarasque que depuis récemment.

De cela, je m’en serais doutée, surtout en comprenant que lui et son dragon étaient loin d’être proches. Je commençais même à me demander quel genre de personnalité avait la créature mystique et s’il n’était pas un de ces reclus qui commençaient à revenir après des milliers d’années loin des Hommes. Bien entendu, je n’avais aucune preuve et je n’avais pas le droit de m’avancer avec de simples hypothèses non fondées. Je continuai donc de garder le silence en posant mon grimoire sur le bureau en écoutant l’homme qui souriait à nouveau :

- Sans doute n'êtes-vous pas infaillible non plus, Kurima-san. Vous connaissez ou croyez connaître les dragons. Moi... Je me fie aux faits. À mon expérience et ce que je vois. Je ne lis pas les textes anciens. Il ne m'intéresse guère de lire ce que des personnes décédées disent d'eux, je me fierai à mon jugement. Qui sait... J'en écrirai peut-être un ouvrage avec mes propres données. N'allez pas croire que je suis froid. Je me considère plus cartésien, logique.

D’une certaine manière, j’avais envie de rire. Pensait-il que je n’avais fait que lire des livres anciens ? Si tel était le cas, il se trompait lourdement. Puis, pourquoi ne croirais-je pas en ce que me disaient les dragons qui m’avaient guidée jusqu’ici ? Pourquoi semblait-il tant en vouloir aux dragons ? Si l’un d’eux lui avait fait du mal, il était certain qu’il avait été sévèrement puni. Je n’eus cependant pas le temps d’en dire quoi que ce soit avant d’ajouter :

- Je me fie à vous pour apprendre... Et tout comme vous m'apprendrez, sans doute apprendrez-vous de moi. Deux idéologies et types de personnalité ne peuvent-elles pas œuvrer main dans la main ?

N’était-il pas un peu… contradictoire ? Pensant qu’il ne s’en rendait pas réellement compte parce que sa récente liaison avec son dragon le perturbait, je souris avec compassion. Posant une main sur l’ouvrage, je fermai les yeux pour déclarer :

- Sans aucun doute que nous apprendrons l’un de l’autre puisque personne ne détient toutes les réponses. Pas même les dragons.

Je rouvris les yeux pour le regarder avec plus de gravité. La décision que je prenais en ce jour, j’espérais ne jamais la regretter. Choumara le sentit sans aucun doute et c’est certainement ce qui fait qu’elle prit une forme qui la rendait comme fantomatique, laissant deviner sa présence derrière moi. Je choisis ce moment pour annoncer à Akihiko Yamada :

- Très bien, je vous ferais parvenir votre poste une fois que j’aurais clairement étudié votre CV. Mais, que ce soit bien clair, si vous venez à briser nos règles, ou si vos idéaux mettent l’académie en danger, je n’hésiterais pas à faire en sorte que cela ne se reproduise plus jamais. Et n’allez pas penser que je dis cela parce que c’est vous : je tiendrais ce discours à quiconque voudra venir au sein de mon académie, même si tous les liés restent les bienvenus, ajoutai-je avec un sourire amical.

Je n’avais rien contre lui, mais son « amour » des dragons me faisait peur. Et s’il ne comprenait pas que rien ne pourrait empêcher les anciens textes d’être justes, peu importe qu’il soit cartésien ou pas ?

(c) Hana sur Académie Oonagh

_________________


avatar
Akihiko Yamada
Messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 27
Mar 10 Jan - 17:31



Je déteste ce que la directrice affectionne
Feat Kurima Hana

Comme si elle posait la main sur une bible, Kurima ferma les yeux, donnant comme un air solennel.

- Sans aucun doute que nous apprendrons l’un de l’autre puisque personne ne détient toutes les réponses. Pas même les dragons.

Alala... Akihiko avait presque envie de rire tant les paroles de cette dernière était ''toute faites''. Des platitudes tièdes inutiles que tout cela, mais il garda le masque de sympathie. Au fond, il avait presque de la peine pour elle. C'était le genre d'attitude qui ne pouvait mener qu'à la trahison et d'espoirs envolés en fumée. Peut-être était-ce le mieux pour elle en fait, d'avoir un dur retour à la réalité. Restait à voir si elle se relèverait après la chute. Quoi qu'il en était, ce n'était pas du tout son problème. Il était là pour une raison précise et il n'allait pas tolérer l'échec, peu importe qui il devrait écraser pour atteindre son but.

Malgré lui, il se crispa en voyant la silhouette semi-transparente d'un dragon apparaître derrière Kurima. Il fronça les sourcils, usant de toute sa volonté pour ne pas faire ne serait-ce qu'un pas de recul. Non... S'il montrait le moindre signe de faiblesse, c'était fini. Il reporta son regard vers la directrice. Qu'avait-elle l'intention de faire? L'éliminer parce qu'il ne faisait pas l'affaire? Si c'était le cas, elle méritais définitivement un oscar. Lui qui avait pensé à la trahison plus tôt, c'était une triste ironie. Il mit la main dans sa poche où se trouvait un couteau, indétectable par les détecteurs de métaux, un ultime ressort si les choses venaient à mal tourner.

- Très bien, je vous ferais parvenir votre poste une fois que j’aurais clairement étudié votre CV. Mais, que ce soit bien clair, si vous venez à briser nos règles, ou si vos idéaux mettent l’académie en danger, je n’hésiterais pas à faire en sorte que cela ne se reproduise plus jamais. Et n’allez pas penser que je dis cela parce que c’est vous : je tiendrais ce discours à quiconque voudra venir au sein de mon académie, même si tous les liés restent les bienvenus.

Akihiko retira la main de sa poche, rendant le sourire amical à la directrice avant de s'incliner respectueusement.

- Bien entendu. Je vous laisse y réfléchir dans ce cas... Je vous prie de passer une bonne journée et j'espère une réponse positive.

Il se releva avant de tourner les talons, marchant d'un pas droit et confiant malgré le cœur qui battait à tout rompre. Ce n'est qu'une fois dehors qu'il se permit de vraiment souffler avant de se plaquer la main sur le visage.

- Haha...Hahahahaha... Aaah, ça promet d'être intéressant.








(c) Hana sur Académie Oonagh

Contenu sponsorisé

Intrigue n°1 - Mon adjoint déteste ce que j'affectionne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Oonagh :: Administration :: Les règlements & informations :: Intrigues & évènements-
Sauter vers: